[BIRMANIE]
Notre TOP 9 à Rangoon

Dépêchez-vous avant qu’il ne soit trop tard. C’est le conseil que nous vous donnons concernant la Birmanie (aussi appelée Myanmar), un pays qui a su garder toute son authenticité. Mais pendant combien de temps encore ?

Premier passage incontournable de ce pays, Rangoon. Elle n’est plus la capitale de la Birmanie depuis 2005 (c’est dorénavant la ville fantôme de Nay Pyi Taw) mais reste incontestablement la ville la plus importante et la plus dynamique du pays. 100% authentique, nous avons été 100% charmés.

 

1/ RANGOON LA BELLE

Haussmann n’a qu’à bien se tenir, Rangoon jouit d’une architecture à vous couper le souffle. Un semblant de Cuba (pour ses 1000 couleurs) à tendance coloniale. Rose bonbon, vert pomme, bleu indigo, rouge vermeille, il ne se passe pas quelques mètres sans qu’un nouveau bâtiment vienne enchanter vos pupilles déjà largement écarquillées. Hélas, les constructions sont très souvent laissées en l’état et se dégradent à vitesse grand V.

 

2/ LA REINE DES PAGODES

Aaah, des pagodes à Rangoon, vous en trouverez en veux-tu, en voilà. Mais la plus imposante, la plus belle, la plus époustouflante (vous sentez le gros coup de coeur arriver ?), c’est bien la pagode Shwedagon. Entichée d’une légende ancestrale (elle conserverait les 8 cheveux offerts par Buddha ainsi que d’autres reliques sacrées), elle est surtout un endroit très tranquille, dans lequel vous déambulerez pieds nus et où vous vous perdrez dans la grandeur de ses lieux. Des birmans vous raconterons tous les mystères de ce temple avec plaisir et vous emmènerons réaliser une bénédiction auprès de votre signe (selon votre jour de naissance). Prévoyez de couvrir vos épaules et vos genoux, sinon ce sera la Longyi (jupe longue) obligatoire pour tout le monde (en même temps ça fait un beau souvenir à rapporter). Vous êtes parés ? Hop, on y va.

Pagode - Rangoon

 

3/ À PLUS DANS LE BUS

A première vue, le réseau de bus de Rangoon est proche de l’anarchie. Des bus de toutes les tailles, de toutes les couleurs et surtout de tous les degrés d’usure. Bref, rien que de les regarder, on est paumé. Mais passez outre cette première impression et prenez votre plan de Rangoon. Il nous vous reste plus qu’à hélez un bus pour lui demander s’il va bien dans votre direction. Vous avez grosso modo 1 chance sur 2, mais pour 200 kyats le trajet et l’expérience d’un bus local (le klaxon humain, la cohue, les sièges tape-cul et les regards amusés des birmans en vous voyant monter), on ne peut que vous le conseiller 1000 fois ! Seul bémol, l’emplacement des arrêts de bus reste encore un mystère pour nous.

 

4/ UN AIR DE CAMPAGNE

Ah, enfin un peu de verdure dans ce monde de pagodes. Et quelle verdure ! Le parc Kandawgyi, planté au milieu de Rangoon est très grand et possède un magnifique lac (bon, on ne s’y baignerait pas non plus…) Vous aurez le loisir de vous promener, vous prélasser dans l’herbe, pique-niquer ou pratiquer tout autre activité appelant à la détente. (Grosse) Cerise sur le gâteau, un immense pont en teck (matériau fétiche des birmans) traverse le lac et vous permet de découvrir celui-ci au dessus des eaux. A la fin de votre promenade en plein soleil (vous êtes prévenus), un ravissant petit temple à l’ombre vous récompensera de votre effort. Pour une après-midi, cela coupe de la cohue de la ville et vous envoie à la campagne. On a A-DO-RÉ, alors allez-y les yeux fermés.

 

5/ LE RENDEZ-VOUS DES BIRMANS

On est pas bien là, en pleine nature ? Si ? Alors restons-y. Bien plus petit que le parc Kandawgyi, le jardin de Mahabandoola, près de la Pagode Sule (en plein centre de Rangoon) est le rendez-vous favori des birmans dès la fin d’après midi et surtout lorsque le week-end pointe le bout de son nez. Orné d’une obélisque de l’indépendance, cela rend le lieu assez majestueux. Et quand 2 européens viennent se mêler à la foule, l’attraction est encore plus sympa. Préparez-vous à poser pour de nombreuses séances photos 🙂

 

6/ MADE IN CHINA

C’est fou, chaque pays comporte un quartier chinois. Et dans chaque pays, il est bon de passer y faire un tour. Vous ne serez pas déçus par celui de Rangoon. Il grouille d’activité et un interminable marché de rue se tient quotidiennement pour éveiller vos sens (personnellement, pour le goût et les odeurs, nous n’avons pas eu que des bonnes surprises). Le coeur de ce quartier reste néanmoins la 29e street, bondée de petits restaurants. Avec un peu de chance, vous pourrez assister à des discours de moines qui ont lieu plusieurs fois par mois, souvent dans ce quartier. 100% validé.

 

7/ UN TOUR EN RER ?

Oui, on sait vous avez plutôt tendance à fuir les transports en commun lors de vos vacances. Mais là, c’est différent. A votre arrivée à Rangoon ne manquez pas la Circlular Line pour une immersion de 3h au cœur de la culture Birmane. Cette ligne de train, qui fait tout le tour de Rangoon, est l’équivalent de notre RER mais en bien plus dépaysant. De marchés en marchés, regardez monter et descendre les locaux et passer les petits marchands ambulants. La Circlular Line peut être prise à partir de n’importe quelle station, la balade dure 3h et vous coûtera environ 500 kyats, moins cher qu’un ticket de RER 😉 Prêts pour l’embarquement ?

 

8/ TOUT-EN-UN

Nous vous avons parlé de tout ce qui nous avait marqué, étonné, amusé, interloqué en arrivant en Birmanie (sinon, séance de rattrapage ICI) ? Et bien Rangoon est l’endroit idéal pour pouvoir admirer toutes ces étrangetés et coutumes birmanes regroupées dans un seul lieu. Tradition vestimentaire, architecture, langage, transport, tout vous sera servi sur un plateau d’argent. Il vous suffit d’ouvrir grand vos yeux. Et de savourer le spectacle de cette ville encore totalement authentique.

 

9/ UN PETIT SOUVENIR AVANT DE REPARTIR

Pomelo, c’est l’endroit que nous vous conseillons vivement si vous souhaitez repartir avec de magnifiques, de subliiimes souvenirs de Rangoon. Tissus, bijoux, ombrelles, pochettes, cahiers, coussins et de nombreux objets en teck (la denrée clé du pays), vous trouverez à coup sur votre bonheur dans cette boutique à but non-lucratif, 100% commerce équitable. Les prix sont tout doux et les souvenirs tout simplement canons. Le must ? Pomelo fait travailler les femmes isolées, les enfants des rues et les personnes handicapées dans le but de les insérer dans la société. Joindre l’utile à l’agréable ? Nous on dit un grand OUI. Filez voir leur page Facebook, et encore mieux, passez y faire un saut, vous ne serez pas déçus. Promis !

 

10/ ENVIE DE PHOTOS ?

Petits chanceux, nous avons une rubrique dédiée aux photos de Birmanie. N’attendez plus pour rêver et voyager, c’est par ici pour en prendre plein les yeux 🙂

La Birmanie en photos

  •  
  •  
  •  
  •  

Commentaires (7)

  • […] nous avons cherché à manger le premier jour, à Rangoon. Nous n’avons trouvé que des abats (reins, poumons, foie et j’en passe) massèrant […]

    Répondre
  • superbe article ! que de souvenirs ! MINGALABA !

    Répondre
    • Mingalaba Michel et merci pour ton commentaire. Si tu as d’autres bons plans à proposer surtout n’hésite pas, on est preneurs 🙂

      Répondre
  • Bonjour,
    Je découvre votre blog, il est super, bravo. Et en plus, je suis en train de préparer notre périple en Birmanie pour novembre… et ma petite question est auriez-vous une bonne adresse pour dormir à Yangoon ?? Il y a tellement de choix que c’est difficile de se décider …Merci et bonne continuation ! Hermance

    Répondre
    • Salut Hermance et merci pour ce message très sympa. La Birmanie, que de bons souvenirs, tu vas adorer on en est sûrs.

      Pour un hôtel à Rangoun, nous pouvons te conseiller Agga Guest House.

      N’hésite pas à nous tenir au courant de ton voyage et de tes supers plans 🙂

      Margaux et Hadrien

      Répondre
      • Bonjour , super merci, je viendrai déposer un petit mot après notre voyage surtout si on trouve des supers plans !! Merci

        Répondre
  • […] les maîtres mots, nous a tout simplement envoûté. C’est un véritable havre de paix dans l’effervescente ville de Rangoon. N’hésitez pas à demander des explications aux nombreux birmans présents, ils se feront […]

    Répondre

Vous souhaitez écrire un commentaire ?