[THAÏLANDE]
Douceur de vivre à Chiang Mai

On nous avait dit beaucoup de bien de Chiang Mai, cette ville hippy et calme où « vous ne pourrez plus en repartir ». Eh bien, on dirait bien que c’est à notre tour de vous dire la même chose de la deuxième plus grosse ville de la Thaïlande, située au nord du pays. Prévu pour une halte de 3 jours, c’est finalement au bout d’une semaine que nous avons eu le courage de repartir, l’âme en peine, mais la tête remplie de coups de coeur.

1/ UNE BOUFFEE D’AIR FRAIS

La Thaïlande jouit d’un climat caniculaire en hiver. Du coup, quand le thermomètre affiche 28 degrés, on se réjouit de pouvoir souffler un peu. En montant dans le nord, quelle surprise de voir que les gens sortent leurs petits gilets à la nuit tombée. Même si les journées sont chaudes, les soirées sont bien plus agréables, avec un petit 24 degrés tant apprécié. Finit la moiteur de la peau et les gouttes de sueur. On se sent frais et dispo !

2/ SE REPOSER AU PARC

Visiter une ville, c’est aussi en profiter pour se relaxer, se détendre et flâner sans être constamment dans une course effrenée à la visite. Notre spot fétiche pour buller à Chiang Mai est incontestablement le Nong Buak Hard Public Park. Espaces verts, petit lac et même des équipements sportifs (sous la chaleur écrasante, on a passé notre tour pour le sport), tout est fait pour y rester toute l’après-midi ou même la journée entière. Ce qu’on a adoré par dessus tout, c’est de pouvoir regarder les entraînements de yoga en plein air ou écouter les joueurs de guitare venus répéter au bord de l’eau. On adore.

Pour y aller, c’est juste là, au sud ouest du « carré » de la vieille ville.

3/ PROMENONS-NOUS LE SAMEDI

Chiang Mai, c’est la Mecque des marchés. Vous en trouverez partout dans la ville, à chaque coin de rue. Mais le « Saturday Walking Market » reste un de nos préférés. À partir de 16h (et on vous conseille d’arriver dès l’ouverture pour éviter la foule compacte qui se créée petit à petit), les échoppes s’installent le long de la rue (enfin des dizaines de rues) fermées à la circulation pour l’occasion. Loin d’être un attrape-touriste, c’est là que vous pourrez faire de bonnes affaires et goûter aux 1000 spécialités de la ville. Cerise sur le gâteau, ce marché se tient dans le quartier des orfèvres, un des lieux incontournables de la ville. Rien que d’en parler, ca nous re-fait rêver. Alors courrez-y faire un tour, c’est par ici, juste à la sortie de la vieille ville.

4/ PROMENONS-NOUS LE DIMANCHE

Le samedi c’est fini, place au dimanche. Dans le même style que le « Saturday Walking Market », le « Sunday Walking Market » ravira vos pieds pour une balade en plein coeur de Chiang Mai. Ce marché se tient à partir de 17h sur la rue principale de Chiang Mai, Rachadamnoen Road. Vous retrouverez pas mal d’échoppes croisées au « Saturday » mais l’ambiance y est bien différente, moins intimiste mais plus touristique. A chacun ses goûts.

5/ OUI, CHEF!

Avis aux gloutons, Chiang Mai sera définitivement votre ville coup de coeur. Une des activités phares de la ville, que nous recommandons chaudement, sont les cours de cuisine. Par petits groupes et encadré par un cuisto thaï professionnel, vous apprendrez à cuisiner ces merveilles culinaires que vous ne cessez de commander au restaurant et qui enchantent vos papilles à chaque bouchée. Vous réaliserez que c’est un jeu d’enfant de réaliser soi même un pad thaï ou autre Green curry. De quoi épater la galerie en rentrant chez vous 🙂

Vous voulez être sur de profiter d’un bon cours de cuisine ? On vous conseille Baan Thaï Cookery School et leurs profs hyper sympas !

6/ UNE VILLE DE FLEURS

Une fois par an seulement (et cette fois ci ce n’est pas une blague : cf le Buddha Day) Chiang Mai célèbre les fleurs. Les 5 et 6 février, la ville se pare de ses plus beaux atours et invite ses habitants et les touristes à faire la fête d’une façon très colorée. Chars de fleurs, concours de fleurs, costumes de fleurs, « Miss Fleurs », statues de fleurs. Bref, vous aurez compris l’ambiance. Notre petit conseil ? Filez dans le Nong Buak Hard Public Park qui fête l’événement mieux que partout ailleurs. Mais si vous savez celui du top juste au dessus !

 

7/ PAPOTONS AVEC LES MOINES…

Des moines, on en voit à tous les coins de rue, dans toutes les villes de Thaïlande. Mais à Chiang Mai, les moines sont disponibles pour discuter avec vous, et ça, ce n’est pas très courant. Ils seront ravis de répondre à toutes vos questions, même les plus personnelles : comment sont ils arrives la, quels sont les principes du bouddhisme, ont-ils le droit d’avoir une famille, comment vivent-ils au quotidien, voyagent-ils, etc… Pour notre part, nous avons profité d’une heure pour échanger avec un jeune moine de 23 ans, dont nos questions tres « occidentales » le faisaient parfois rire aux éclats. Une rencontre qui nous marquera à jamais.

Vous avez aussi envie de papoter ? Direction le temple Wat Phakao, où des temps de parole avec les moines ont lieu tous les jours à 17.

 

8/ …ET MEDITONS.

Vous l’aurez compris, a Chiang Mai, les moines aiment à communiquer avec les touristes et leur transmettre un peu de leur style de vie (ils ne qualifient pas le bouddhisme de religion). Un autre moment d’échange marquant avec les moines seront les bénédictions dans les temples, ouverts à toutes et à tous, touristes ou locaux, hommes ou femmes. Le tout est de venir s’agenouiller talons sur les fesses face au moine, et le laisser marmonner une sorte de prière en réalisant une bénédiction (attention, ça mouille un peu !). Ce moment privilégié est clôture par la remise d’un bracelet, que le moine fermera en récitant une prière. Intense.

 

9/ PRENONS SOIN DES ELEPHANTS

ATTENTION : ce top est à prendre avec des pincettes (des centaines de pincettes même). En Thaïlande, les animations mettant en scène des éléphants en train de peindre, faire le beau ou réaliser des passes de foot sont très répandues et À ÉVITER ABSOLUMENT. Nous ne cautionnons absolument pas cet esclavage d’animaux et c’est pour cela que nous vous conseillons d’approcher ces pachydermes d’une façon bien plus éthique, dans des centres de réhabilitation et de sauvegarde. Ces derniers rachètent les éléphants maltraités des zoos de la frontière birmane à leurs propriétaires (auxquels ils devront hélas verser chaque année une rente, afin de pouvoir les garder) et tentent de les réhabiliter, au fil des années, à une vie plus tranquille et plus libre. Chaque éléphant aura son mahout (éleveur) qui passera 24/24h a ses cotes, pour le rassurer et lui redonner confiance en l’homme. Bien-sûr, ces éléphants ne sont pas voués à retourner à l’état sauvage, n’y ayant jamais été habitué, mais ils peuvent espérer vivre une vie un peu plus paisible. Durant une après midi ou une journée, vous apprendrez donc comment nourrir les éléphants, les laver, mais aussi toutes leurs petites habitudes (saviez-vous qu’un éléphant pouvait attraper des coups de soleil, se refroidissait grâce à ses oreilles et qu’il avait une vraie mémoire…d’éléphant ?). Parfois, vous pourrez vous promener quelques minutes sur leur dos , mais sans la moindre trace de chaînes ou encore de plateforme moelleuse où vous assoir (hop, à cru, au risque et péril de vos fessiers).

L’expérience vous tente ? Pour notre part, nous avons choisi Ran Tong Rescue Elephant Centre.

10/ UN MONDE DE POLLY POCKETS

Chiang Mai n’est pas une petite ville perdue dans les montagnes, mais bien la deuxième ville la plus importante de Thaïlande. Mais à contrario de Bangkok, où les locaux semblent souffrir du tourisme et n’accordent plus trop d’importance aux civilités basiques (bonjour, mercî au revoir, la base quoi!), les habitants de Chiang Mai donnent l’impression d’être nés avec le sourires aux lèvres et la main tendue. Et comme ils vous accueillent comme de bons vieux amis perdus de vue depuis des années, eh bien ça donne envie de rester toujours plus longtemps avec eux.

Bref, vous l’aurez compris, Chiang Mai est une véritable ville coup de coeur, que nous estimons être un passage obligé lors de tout séjour en Thaïlande. On vous promet, vous ne serez pas déçu (satisfait ou remboursé 😉 )

  •  
  •  
  •  
  •  

Commentaires (1)

Vous souhaitez écrire un commentaire ?