Elle & Lui en Bolivie

Pour Elle & Lui, la Bolivie se résumait à La Paz, sa capitale. Mais lorsqu’ils ont appris que La Paz n’était même pas la capitale officielle du pays, mais bien la ville de Sucre, alors ils se sont attendus à toutes sortes de surprises. Et ils ont été gâtés en émotions et découvertes. Ils vous livrent leurs ressentis sur ce pays à la fois hostile et incroyable.

 

whatside elle et lui
whatside elle et lui

Ton meilleur souvenir ? 

Le « lever de lune » sur le Salar d’Uyuni. Déjà, cette immensité blanche qui donne le vertige m’éblouissait totalement, mais quand la « super lune », bien plus grosse et impressionnante que d’habitude s’est levée, ce fut pour moi l’apothéose. Des couleurs à n’en plus finir, un calme assourdissant…et nous !

 

Ton pire moment ?

A La Paz, Hadrien a été malade et a du être hospitalisé. Je me suis retrouvée seule, dans cette ville pas tellement accueillante, à ne pas savoir quoi manger de peur de filer aussi pour un séjour anti-salmonellose.

 

Ton endroit préféré ?

Le sud Lipez. Il s’agit de la pampa bolivienne, que nous avons découvert après le salar de Uyuni. Là bas, j’ai appris que les montagnes pouvaient être roses, les flamants roses par centaines et les lacs turquoises. Un endroit IN-CON-TOUR-NABLE selon moi.

 

Pourrais-tu y habiter ? 

Non et encore non. J’ai aimé découvrir ce pays mais l’altitude, le froid et leur gastronomie ne sont pas faits pour moi.

 

La spécialité culinaire que tu as préféré ?

Dur à dire… Je n’ai vraiment pas apprécié leur nourriture locale. Du coup, dans mes meilleurs souvenirs culinaires, je garde l’expresso de chocolat de Sucre, un bonheur pour mes papilles. Pas très authentique tout ça ? Je sais

 

Ce qui t’a le plus étonné ?

Les traditions encore bien ancrées. Ici, avec l’altitude, le mode de vie est assez particulier. On ne mange pas le soir, on s’habille avec des affaires bien spécifiques, tout le monde est coiffé d’un chapeau local et les lamas se comptent par milliers. Un gros coup d’authenticité.

 

Un conseil pour ceux qui prévoient d’aller en Bolivie ?

Prenez des affaires bien chaudes. En Bolivie, vous aurez vite fait de réaliser une ascension culminant à 6000 m, de traverser pendant 4 jours le Salar de Uyuni et le Sud Lipez ou simplement de faire une halte à La Paz tout en haut dans la mpntagne. Bref, il peut faire froid, très froid.

Ton meilleur souvenir ?

Sans hésitation la découverte du Salar d’Uyuni. Ça a dépassé toutes mes attentes. Le silence qui y règne est grisant et ce paysage, ces kilomètres d’étendue de sel blanc est tout simplement incroyable. C’est certes mon meilleur souvenir de Bolivie mais aussi et surement de cette année de tour du monde. Pour le moment…

 

Ton pire moment ?

Nos quelques jours à La Paz. J’ai trouvé cette ville sans grand intérêt (paf c’est dit) et je suis resté 2 jours à l’hosto à cause de la nourriture et de l’altitude. Bref, pas un grand moment.

 

Ton endroit préféré ?

La capitale, Sucre (et oui ce n’est pas La Paz mais bien Sucre la capitale) est plutôt agréable comme ville. Son architecture est belle avec ses constructions de type coloniale et la ville, entièrement blanche, est très bien entretenue.

 

Pourrais-tu y habiter ?

Non ! J’ai bien aimé le pays mais habiter en Bolivie non. Et il ne faut pas oublier que vivre systématiquement à plus de 3500 mètres d’altitude, c’est assez éprouvant.

 

La spécialité culinaire que tu as préféré ?

Le Mondogo, une vraie petite tuerie ! De la viande confite pendant des heures dans une sauce piquante, le tout accompagné d’une purée de pommes de terre et de maïs écrasé. Un plat bien copieux et bien bon. Un vrai régal.

 

Ce qui t’a le plus étonné ?

Surement de voir à quel point le pays a su garder ses traditions. Encore plus qu’au Pérou, les gens sont encore habillés en tenue traditionnelle. Les Boliviens sont fiers de leur culture et de leur histoire (qui n’est pas vraiment rose).

 

Un conseil à ceux qui prévient d’aller en Bolivie ?

Quand vous atterrissez à La Paz, vous atterrissez à plus de 3600 m d’altitude, donc prenez le temps de vous poser et surtout n’hésitez pas à mâcher de la feuille de coca. C’est une véritable tradition pour les boliviens et cela aide vraiment énormément à combattre le mal de l’altitude. Vous êtes prévenus.

 

Notre engouement pour le Salar d’Uyuni et le Sud Lipez vous a convaincu ? Soyez sur de réaliser ce voyage dans les meilleures conditions.

[BOLIVIE] Quelle agence choisir pour le Salar de Uyuni ?

  •  
  •  
  •  
  •  

Commentaires (1)

  • J’adore vos articles Elle & Lui
    Super conseil pour la feuille de coca je note !! Je pars dans 1 mois en Bolivie et après avoir lu cet article j’ai encore plus hate de découvrir ce pays.
    Merci aussi pour l’article sur « Quelle agence choisir pour le Salar de Uyuni » il est très complet. Je pense donc faire comme vous et partir de Tupiza du coup.
    Continuez comme ca surtout

    Répondre

Vous souhaitez écrire un commentaire ?