[CAMBODGE]
QUE FAIRE A PHNOM PENH POUR 2 JOURS

Dans chaque pays, la capitale est forcément un passage obligé pour approcher de près la culture locale. Et cela est encore plus vrai au Cambodge. Phnom Penh est la ville qui vous transportera dans les méandres de l’histoire des khmers, avec tout le devoir de mémoire que cela nécessite. Si comme nous, vous n’avez que 2 jours à consacrer à cette ville alors notre conseil est de louer un tuk-tuk pour la journée qui vous emmènera vers les 2 lieux de pèlerinage incontournables : Choeung Ek et la prison S21 (env. $15 la journée)

 

1/ CHOEUNG EK, LE TRISTE CAMP DE LA MORT

Pas très gai, vous en conviendrez, mais le camp d’extermination de Choeung Ek, à 15 km de Phnom Penh, est à voir pour mieux comprendre la période noire de l’histoire Khmer, pendant l’invasion du Cambodge par les Khmers rouges. On vous conseille vivement de prendre l’audio-guide car les explications sont plus que nécessaires. Certes, la plupart des édifices de ce camp ont été démolis, mais le lieu reste chargé d’une émotion forte. Personnellement, nous en sommes ressortis le cœur lourd, mais plus au fait de ce qu’à vécu ce pays il y a encore quelques dizaines d’années.

L’astuce Whatside : si vous avez des écouteurs, vous pouvez prendre 1 audio-guide pour 2 car il y a deux sorties son.

CHOEUNG EK

 

2/ S21, LA PRISON DEVENUE MUSÉE DU CRIME GÉNOCIDAIRE DU CAMBODGE

Après la visite de Choeug Ek, nous vous conseillons, après une petite pause, de filer à Tuol Sleng, dite S21. Ce sont les détenus de cette prison qui finissaient leurs jours dans le camp d’extermination, et la visite sera donc plus limpide pour vous, puisque ce camp, vous venez de le visiter. Pour le coup, la prison est restée dans son jus : cellules microscopiques, salles de tortures, panneaux des règles de la prison, photos des milliers de prisonniers lors de leur arrivée, tout cela vous glacera le sang. Un audio-guide est aussi proposé, mais pas obligatoire pour comprendre la visite : les lieux parlent d’eux-mêmes. Bouleversant d’authenticité. Cette visite est souvent comprise après le camp Choeung Ek, il suffit de vous laisser porter ici, en plein centre de Phnom Penh.

L’astuce Whatside : Avec votre carte d’étudiant, l’entrée sera gratuite.

Prison S21

 

3/ LE MARCHÉ CENTRAL

Pour vous changer un peu les idées et profiter du folklore de la capitale, filez vous perdre dans les allées de l’immense marché Psaar Thmay. De très bonnes affaires à réaliser (on aurait bien craqué sur 1000 choses si nous n’avions pas un sac déjà plein à craquer). Pour nous, bien plus sympa que le marché russe, plus petit, plus loin du centre et moins typique. Hop, c’est juste ici, au centre de la frénésie de Phnom Penh.

Marché cenral Phnom Penh

 

4/ PROMENONS-NOUS SUR LES RIVES

Vous connaissez les quais de Seine ? Du Rhône ? De la Garonne ? Et bien les quais du Mékong sont aussi une balade à ne pas manquer si vous passer par Phnom Penh. De nuit, on vous conseille de prendre un verre dans un des nombreux bars avec vue imprenable sur le fleuve (nous nous sommes arrêtés au Riverside Bistro), pour regarder la danse des bateaux sur l’eau et les lumières de la ville. N’oubliez pas de passer devant le Palais Royal, devant lequel de nombreuses familles viennent pique-niquer dans une atmosphère locale très bon-enfant, 100% made in Cambodge !

Quais de Phnom Penh

 

Envie d’un peu de calme et de plages paradisiaque ? Le Cambodge a tout ce qu’il faut.

[CAMBODGE]Un petit tour sur les plages du sud

  •  
  •  
  •  
  •  

Vous souhaitez écrire un commentaire ?