Elle & Lui au Laos

3 semaines à sillonner le Laos, du sud au nord, et des milliers de beaux souvenirs plus tard, Elle & Lui font le bilan de leur séjour Laotien. Alors, c’était comment au final ? A eux les studios !

whatside elle et lui
whatside elle et lui

Ton meilleur souvenir ? 

L’arrivée sur les 4000 îles, à Don Det. Sur notre hamac, nous avions vu sur les enfants se baignant dans le Mékong, les pêcheurs rapportant leur butin, les pirogues bravant les rapide, les Buffalos se baignant sous nos yeux ébahis, la végétation à perte de vue et un calme grisant ! Un petit bout de paradis où on aurait facilement pu rester des mois 🙂

 

Ton pire moment ?

Notre accident de kayak sur les 4000 îles (oui, c’est possible). Éjectée hors du kayak, sous l’eau, et bloquée dans un piège de pêcheur (il n’y a qu’à moi que ça arrive ce genre de choses…) j’ai pas mal paniquée. Surtout que je ne sais pas mettre la tête sous l’eau sans me boucher le nez (on ne rigole pas). Résultat : les poumons pleins d’eau, des contusions un peu partout, un kayak plié en 2 mais surtout une grosse frayeur.

 

La coutume que tu as préféré ?

Sans hésiter leur nouvel an, que nous avons passé à Luang Prabang. Ils le célèbrent pendant 5 jours à coup de grandes batailles d’eau dans toute la ville. Une vraie colonie de vacances qui nous a fait retomber en enfance !

 

La spécialité culinaire que tu as adoré ?

Leur BBQ laotien. Sur une plaque chauffante, entourée d’une rigole d’eau, il s’agissait d’essayer de faire cuire notre viande, nos légumes, nos œufs. Pas sûr qu’on s’y soit très bien pris (l’œuf fut un échec cuisant) mais en tout cas, on s’est bien marré!

 

MON super bon plan ? 

L’Hôtel Bus ! En Asie (et le Laos n’y échappe pas), vous parcourrez beaucoup de kilomètres en bus pour relier les villes. Le meilleur plan que nous avons pu avoir, c’est l’Hôtel Bus. Un bus avec couchette double, télévision et système son. Une vraie petite chambre, idéal pour les voyages de nuit. Le must : être à l’étage tout à l’avant pour avoir l’impression de survoler la route et admirer le paysage. Effet tapis volant garanti.

 

Ta plus belle rencontre ?

Sur le plateau des Bolovens, nous roulions depuis plus de 2h et nous étions morts de faim. Seulement, impossible de trouver un endroit où manger. Coup de chance, un petit restaurant sommaire s’offre à nous, avec quelques locaux attablés. Nous avons compris, une fois à table et copieusement servis, qu’il ne s’agissait pas d’un restaurant mais d’une famille en train de déjeuner chez eux. Nous avons été leurs invités pour ce repas improvisé 🙂

 

Ce qui t’a le plus étonné ?

Le nombres de cascades que comporte le pays. Il y en a partout, de toute les tailles, et de toute les températures 🙂 Et malgré la saison sèche, l’eau coule à flot. Idéal pour lutter contre les grosses chaleurs.

 

Un conseil à ceux qui prévoient d’aller au Laos ? 

J’ai deux sons de cloches à vous proposer. Si vous pouvez planifier votre voyage vers avril c’est l’idéal pour avoir la chance de profiter du nouvel an qui reste un souvenir inoubliable pour nous. Cependant, après la saison des pluies, les chutes d’eau doivent être encore plus belles et plus impressionnantes !

Ton meilleur souvenir ?

Incontestablement, c’est d’avoir passé le Nouvel An Lao à Luang Prabang. Pendant une semaine, c’est la fête partout dans le pays, et principalement dans cette ville (coup de bol). Et en prime, une immense bataille d’eau dans toutes les rues qui réunit petit et grand pendant la fête de l’eau qui tombe, par chance, à la même période.

 

Ton pire moment ?

Quand Margaux a été malade 2 jours, à Luang Prabang (c’est ça d’attraper froid pendant une bataille d’eau). Bloquée au lit du matin au soir, j’ai donc du partir en solo explorer les environs, et m’occuper un peu. Bilan : je me suis vite ennuyé et j’ai vite tourné en rond. J’aime partager en direct ce que je vis, et sans mon binôme, c’était moins drôle ! A part ça, rien à déclarer sur ce pays. Plutôt bon signe, non ?

 

La coutume que tu as préféré ?

C’est plus une coutume asiatique Laotienne, mais Songkran (la fête de l’eau pendant le Nouvel An) c’est très très cool comme coutume. J’avais l’impression d’être un gamin avec mon pistolet à eau et mes affaires trempées.

 

La spécialité culinaire que tu as adoré ?

L’histoire coloniale française est encore très présente au Laos. Du coup, un peu partout, vous retrouverez toutes sortes de sandwich, avec du pain, du vrai ! Bref, un bon côté de la colonisation pour le voyageur français que je suis.

 

MON Super bon plan ?

Pour les 4 000 îles, prévoyez une journée en kayak (vous trouverez des agences partout le proposant). Cela vous permettra de voir les principaux centres d’intérêt : les chutes de Li Phi, Pha Pheng, la plus grande chute de l’Asie du sud-est, les dauphins à tête ronde, la baignade des buffles, les pièges de pêcheurs ect… Et pour le prix, cela vaut largement le coup plutôt que de réserver excursion par excursion.

 

Ta plus belle rencontre ?

Je me suis retrouvé à parler foot avec un moine à Luang Prabang. Il s’y connaissait énormément sur le sujet et suivait de très près le PSG. C’était très sympa d’échanger sur les derniers résultats et les prochains transferts de joueurs. On aime ou pas le foot mais ce sport reste un vrai vecteur de rencontres car il est pratiqué partout dans le monde, même par les moines 🙂 Vivement ma prochaine rencontre footbalistique pour parler de l’Euro 2016 😉

 

Ce qui t’a le plus étonné ?

Le prix du café… Aussi cher que le café parisien alors que le Lao est un des plus gros producteurs. Et le goût est rarement au rendez-vous 🙂 Allez, le thé, c’est bien aussi !

 

Un conseil à ceux qui prévoient d’aller au Laos ?

Pas de stress au Laos ! Il y a un proverbe asiatique qui dit  » le vietnamien sème le riz, le cambodgien le regarde pousser et le lao l’écoute ». Et bien c’est très vrai. Au Laos, on se DE-TEND.

  •  
  •  
  •  
  •  

Vous souhaitez écrire un commentaire ?